Comment poser des intentions ?

Texte écrit par Florian

Pour bien appréhender cet article je vous suggère de lire au préalable : La loi de l’attraction et le pouvoir de la pensée et de regarder cette vidéo de Franck Lopvet.

Une des conséquences de la loi de l’attraction est que l’on a toujours ce que l’on veut. L’Univers nous remplit à chaque instant de l’énergie que l’on porte. Dans ce cas, comment expliquer que l’on vive autant de situations désagréables voire douloureuses ? Simplement parce que nous portons des croyances limitantes non identifiées et un comportement (souvent inconscient) qui suscitent en nous des situations inconfortables.

A ces deux mécanismes s’ajoutent un filtre mental qui, parmi le flot infini d’informations accessibles chaque instant dans notre environnement, sélectionne celles  qui viennent confirmer nos croyances. C’est pour cette raison que nous construisons réellement notre réalité. D’où l’importance de modifier ses croyances quand notre réalité ne nous plait pas ! Il n’y a qu’en reprogrammant notre filtre mental que nous pourrons changer d’angle de vue sur les événements. Dans la vie de tous les jours, lorsqu’il n’y a pas de vie en jeu, l’inconfort d’une situation provient toujours de l’angle de vue que l’on a sur elle et non de l’événement en lui-même.

“ On a tendance à croire qu’une scène dit quelque chose alors qu’en réalité cette scène existe et c’est la façon dont je la regarde qui dit quelque chose sur nous.” Franck Lopvet

Par exemple :

Une situation : Les gouverne-ments restreignent les libertés et manipulent les citoyens.

Interprétations possibles de cette situation :

  • On vit dans une triste époque et l’humain mérite de disparaître.
  • Nous vivons une époque de grands changements qui vont permettre à l’humanité de s’éveiller à sa véritable nature.

Ce que cela dit sur moi :

  • Interprétation 1 : J’ai peur de l’avenir et du changement.
  • Interprétation 2 : J’accepte d’aller vers l’inconnu avec confiance.

Ces filtres mentaux, construits sur nos croyances, nous font interpréter les scènes de vie qui, intrinsèquement, sont neutres. Suite à des blessures, notamment celles qui remontent à l’enfance, le mental essaye de nous rendre vigilant afin que certaines situations douloureuses (comme l’abandon, la trahison, le rejet, l’humiliation, etc) ne se reproduisent plus. Sauf que cette focalisation produit l’effet inverse en nous rendant hypersensible à des situations qui laisseraient quelqu’un d’autre indifférent.

Un autre mécanisme important à démystifier : la souffrance qu’il nous arrive de ressentir n’est en aucun cas liée à des émotions “négatives”, mais à notre résistance à les vivre pleinement, à les accueillir. Comme elles nous font peur, nous entrons en résistance alors que si nous les accueillions pleinement, même une sensation douloureuse pourrait devenir neutre, agréable, voire même orgasmique. C’est ce que l’on appelle la transmutation. Ces émotions non vécues pleinement se stockent énergétiquement dans le corps et le mental va alors installer un filtre qui aura pour conséquence de nous faire revivre sans cesse, à travers le théâtre de la vie, des situations qui ravivent nos blessures jusqu’à ce que l’expérience douloureuse que l’on a vécu initialement soit intégrée puis dépassée. Ce processus alchimique de guérison se fait naturellement, même s’il peut prendre plus ou moins de temps, grâce à notre expérience terrestre.

Par exemple :

Une situation : Dans l’enfance je me suis senti abandonné.

Croyances mises en place :

  • On ne peut pas faire confiance aux autres.
  • Je ne mérite pas d’être aimé.
  • Etc

Le filtre qui se crée suite au développement d’une croyance limitante nous fait alors repérer au quotidien tout ce qui pourrait réactiver cette blessure initiale. Cela nous rend donc hypersensible à tout signal qui pourrait présager qu’une situation présente le risque de réactiver cette blessure. Si nous ne prenons pas conscience de ce biais de réalité, nous avons des réactions qui finissent par engendrer les situations mêmes dont on essayait de se prémunir. En fin compte, tout se passe comme si l’Univers, qu’on le veuille ou non, allait nous présenter des situations similaires jusqu’à ce que notre blessure soit guérie. Et cela passe par sa réactivation à maintes reprises jusqu’à ce que l’on change notre filtre mental.

Pour cela, un des outils efficaces consiste à poser des intentions. Elle sont exprimées sous forme verbale, avec une phrase simple, courte, explicite, affirmative (pas de négation), au présent de l’indicatif et à la première personne du singulier.

Exemples d’intentions :

  • Si je me sens mal, j’ai juste à me détendre et à respirer profondément.
  • Dans les moments difficiles, dire “Merci la vie” avec le coeur même si sur le moment je ne donne pas de sens à ce que je vis.
  • Le stress et la colère glissent sur moi.
  • Je lâche le mental et je suis dans mon cœur.
  • Je me concentre sur mes forces/qualités.

Intentions à éviter :

  • Je souhaite être patient. => Je suis patient.
  • Je n’ai pas peur. => Je suis confiant.
  • Phrases vagues ou imprécises.
  • Phrases inappropriées car on n’a pas encore mis le doigt sur le problème.

Poser des intentions judicieuses nécessite de connaître ses blessures (cf les 5 blessures de l’âme de Lise Bourbeau) et ses filtres. Pour en prendre conscience, il suffit de les chercher derrière toutes les scènes de vie inconfortables qui se répètent inlassablement. Une fois ce travail effectué, il suffit de demander ce que l’on souhaite par la méditation, la prière, des visualisations, des offrandes, un rituel, des respirations conscientes qui modifient l’état de conscience, ou, plus simplement, en les notant dans un carnet dédié à cela. Le jeûne et/ou les purges, mais aussi les detox digitales, sont très appropriées pour poser des intentions car nous ne pouvons pas accueillir du nouveau sans faire de la place, ce que permettent de manière efficace les detox. 

Exemples d’intentions avec les purges :

  • Puisse cette purge dissoudre ma colère.
  • Puisse cette purge me guider pour prendre une décision en pleine conscience.
  • Puisse cette purge nettoyer ce qu’il y a à nettoyer dans mon corps.
  • Puisse mon corps accepter cette purge. 
  • Etc.

Ensuite, dès lors que l’intention est clairement identifiée et posée, le succès dépend du lâcher-prise sur le résultat afin de ne pas entrer en résistance avec le processus en cours, sous peine de le bloquer. Il convient donc d’accepter que l’on ne sait ni quand ni comment notre intention se réalisera, tout en ayant la certitude que tout est juste et arrivera au bon moment. Sachant que les intentions se manifestent dans notre réalité le plus souvent de manière inattendue.

Il est aussi possible de poser des intentions au quotidien sur des sujets plus “léger” que celui de notre reprogrammation.

Par exemple : 

  • Dormir profondément et se réveiller à telle heure reposé.
  • Recevoir l’inspiration pour une activité créatrice.
  • Demander à notre corps de ne pas faire de crise d’éliminations avant la prochaine purge.
  • De voyager librement et sans encombre.
  • Etc

Vous trouverez d’autres sources d’inspirations à ce sujet dans cet article : Méditer et respirer.

 

Personnellement, j’utilise 4 outils pour poser des intentions. Par ordre décroissant d’importance :

  • Les méditations matinales durant lesquelles je me répète en boucle mes intentions en les visualisant et en les ressentant comme si elles étaient déjà exaucées. Pour cela, je m’aide d’
  • un carnet dans lequel je consigne toutes mes intentions du moment. Je les conserve ce qui me permet de voir l’évolution de mes préoccupations.
  • Lors de mes purges mensuelles je pose systématiquement des intentions avant de prendre une purge. Pour cela, j’informe le produit (ricin, chlorumagène, etc) par des sons, mes mains ou en le tenant un moment au niveau du chakra du cœur.
  • Lors de mes jeûnes annuels, je fais la même chose.

Le recul m’a permis de vérifier que l’on finit toujours par être exaucé du moment (même si l’on ne sait jamais quand ni comment) que l’on pose des intentions avec le cœur et que l’on cesse de se positionner en situation de victime. La loi de l’attraction nous fait prendre conscience du grand pouvoir qui est le nôtre, et de nos responsabilités inhérentes. Tant que nous ne nous considérons pas responsable de tout ce qui nous arrive, nous ne pourrons reprendre en main notre pouvoir créateur et ainsi façonner notre vie selon les aspirations de notre âme.

Découvrir les stages

RECONNEXIONS
À LA VIE

JEÛNE
& TREK

JEÛNER POUR
CHANGER

GRANDIR EN
CONSCIENCE

Découvrir les formations

FORMATION HYGIÉNISME HOLISTIQUE
en ligne

FORMATION ACCOMPAGNANT
en présentiel

Merci

Le formulaire a bien été envoyé