L’ancrage énergétique

Avec l’inspiration du livre “L’ancrage énergétique” de Mary Laure Teyssedre et les vidéos proposées à la fin de cet article.

Introduction

“L’ancrage, c’est l’enracinement à la terre, c’est nos besoins primaires, la stabilité, la sécurité, la survie, la capacité à vivre l’instant présent comme un enfant. Donc, d’une manière plus générale, le domaine matériel et la vie terrestre. Si vous avez des pratiques spirituelles, l’ancrage vous aidera à ne pas vous perdre dans la spiritualité, à ne pas devenir trop “perché”. Il vous aidera à maintenir l’équilibre nécessaire entre vie spirituelle et vie terrestre.” Sandrine HK

Qu’entend-on par “être ancré” ?

Au niveau symbolique ou énergétique il ne s’agit pas d’avoir les pieds (nus) sur Terre, cela correspond à l’état d’être suivant :

  • Se sentir bien et en sécurité dans son corps et sur cette planète.
  • Avoir la conviction que tout est juste et que l’on vit exactement ce que l’on a besoin de vivre à chaque instant.
  • Accepter pleinement le corps que notre âme a choisi et l’utiliser à bon escient pour réaliser nos aspirations.
  • Savoir ce que l’on veut et s’y tenir.
  • Accepter pleinement les épreuves de la vie pour ainsi faire preuve de détachement émotionnel.

Les personnes qui ne sont pas suffisamment ancrées auront tendance à vivre dans leur tête (le mental) ou bien à ne plus être très en phase avec les réalités matérielles de ce monde. Cela se manifeste par un fossé entre leurs aspirations spirituelles et leur vie réelle.

Symptômes d’un manque d’ancrage :

  • Vous manquez de confiance en vous, en votre corps et tendance à l’ hypochondrie.
  • Se sentir en sécurité nulle part.
  • Avoir beaucoup d’idées sans qu’aucune ne se réalise.
  • Vous tombez régulièrement, vous avez les articulations fines et fragiles.
  • Vous vous sentez angoissez.
  • Vous avez du mal à dire non.
  • Vous avez de gros problèmes avec l’argent.
  • Vous ne connaissez pas vos limites et, par conséquent, vous ne les respectez pas.
 

L’origine du manque d’ancrage :

Elles sont multiples mais elle tourne autour de la peur et des expériences traumatisantes liées à la grossesse, l’accouchement et l’éducation. Toutes ces expériences ont laissé une trace dans notre manière d’appréhender le monde, l’autre et soi-même. Quelle que fût notre enfance, nous sommes passés de l’état de fusion avec notre mère à celui d’être individualisé et autonome. Ce passage, qu’il se soit passé avec ou sans accrocs, entraîne des conclusions (parfois erronées) sur soi et la vie qui vont être à l’origine de ce manque d’ancrage. Pour en savoir plus à ce sujet : lire cet autre article “Les 5 blessures de l’âme”. Une des stratégies que l’être développe pour éviter de souffrir consiste parfois à refuser d’habiter pleinement le corps et fuir la vie terrestre pour prendre refuge dans un paradis artificiel (comme les jeux vidéos, les drogues, etc) ou même dans l’univers de la spiritualité, ce qui en soit est un déni d’incarnation.

Les bénéfices à être bien ancré :

Un bon ancrage nous permet d’insuffler nos valeurs spirituelles dans la matière, dans notre quotidien, cela afin d’éviter qu’il y ait un fossé entre nos valeurs, nos belles croyances spirituelles et la réalité de notre quotidien. Comme disait Gandhi : “Soit le changement que tu veux voir en ce monde.” Penser le changement ne suffit pas ! Et pour le manifester dans la matière il faut être bien ancré !

L’ancrage nous aide également à reconnaître dans la simplicité du quotidien (avec son lot d’embûches) l’opportunité de mieux se connaître et d’accéder à la sagesse. Ce n’est qu’à cette condition que nous pourrons transmettre les valeurs d’amour, de paix et de joie par l’exemple et montrer qu’il est possible d’être heureux et positif en ce monde.

Sur le plan physique, l’ancrage permet une meilleure relation à votre corps, votre vitalité, votre santé et même votre sexualité. Sur le plan émotionnel, vous ressentirez plus de force et de stabilité, vous serez moins submergé par vos émotions. Cela permet véritablement d’être davantage dans le moment présent.

Comment développer son ancrage ?

“L’ancrage se travaille au quotidien par des actions simples et, justement, terre à terre ! Vous pouvez par exemple vous balader dans la nature, marcher pieds nus ou encore enlacer un arbre. Vous pouvez commencer à régler les conflits avec vos parents. Vous pouvez vous adonner à des tâches terrestres telles que la cruisine, le bricolage, le jardinage, le ménage. Vous pouvez chercher du travail si vous n’en avez pas. Commencez à penser à une reconversion si vous n’aimez plus ou si vous n’avez jamais aimé le vôtre, vous pouvez prendre des congés ou lever le pied si vous travaillez trop. Pouvez faire vos tâches quotidiennes en étant pleinement présent à ce que vous faites, en étant concentré sur la tâche que vous êtes en train d’effectuer.” Sandrine HK

Développer son ancrage via la méditation :

La méditation et la visualisation sont de très bons outils pour cela.  Voici quelques éléments clés à introduire dans vos méditations si vous pratiquez déjà :

  • Visualiser des racines qui sortent de vos pieds pour venir s’ancrer dans le sol et vous nourrir de l’énergie tellurique.
  • Passer toutes les parties de son corps en revue et les détendre (body scan).
  • Se recharger en énergies telluriques sur l’inspiration et rendre à la terre (sous forme de nuages noirs) tout ce qui nous encombre sur l’expiration.
  • Répéter des phrases d’affirmations positives.

Suggestions de méditations guidées pour développer l’ancrage :

Découvrir les stages

RECONNEXIONS
À LA VIE

JEÛNE
& TREK

JEÛNER POUR
CHANGER

GRANDIR EN
CONSCIENCE

Découvrir les formations

FORMATION HYGIÉNISME HOLISTIQUE
en ligne

FORMATION ACCOMPAGNANT
en présentiel

Merci

Le formulaire a bien été envoyé